mardi 27 février 2018

Iran : les femmes admises dans un stade, une première en République islamique d'Iran.


La nouvelle est passée pour le moins inaperçue en dépit de son caractère exceptionnel. Pour la première fois, ce dimanche 25 février 2018, les femmes iraniennes ont été autorisées à se rendre dans une enceinte sportive afin d'assister au match de basket masculin opposant l'Iran à l'Irak, ; match comptant pour les qualifications à la prochaine coupe du monde et qui s'est soldé par la victoire de l'Iran sur le score de 83 - 53. 


A l'heure où le mouvement du mercredi blanc portant la protestation contre le caractère obligatoire du port du voile islamique ne faiblit pas, cette première intrusion de la gente féminine dans une enceinte sportive en marge d'une compétition officielle constitue un pas dans la bonne direction qui, espérons le, fera office de précédent et ouvrira la voie à une présence de plus en plus courante des femmes dans les stades. 

Le président Rouhani l'avait déclaré en janvier dernier, suite aux manifestations qui ont secoué le pays fin décembre - début janvier : "Les personnes descendues dans les rues ne sont pas simplement là pour des raisons économiques, elles demandent également plus de libertés". Faut-il voir dans la présence de ces quelques femmes un premier signe d'ouverture du régime ? Il est encore trop pour le dire. Mais alors que la contestation sociale gronde en Iran, le régime semble chercher une soupape de sécurité à même de pérenniser sa survie. 

Par ailleurs, cet évènement sonne également comme un écho à la décision de l'Arabie saoudite d'aménager trois stades à travers le pays afin de permettre aux femmes d'assister aux évènements sportifs. Cette décision avait relancé le débat en Iran sur la place des femmes dans les stades, les autorités iraniennes (tout comme la société civile) s'étant toujours targué d'offrir des conditions plus enviables aux femmes que celles en vigueur en Arabie saoudite. Il apparaît certes ici une certaine corrélation entre les évènements mais les éléments manquent pour pouvoir parler de véritable causalité même si l'hypothèse mérite que l'on s'y attarde. 

Quoiqu'il en soit, le caractère exceptionnel de cet évènement se doit d'être souligné, tout en espérant qu'il sera répété à l'avenir. Le jour où la présence de femmes iraniennes dans les stades sera tombé dans la banalité, les droits des citoyennes iraniennes aura alors véritablement progressé, du moins sur ce point.


Remarque : les photos proviennent du site de l'agence de presse iranienne officielle ISNA : https://en.isna.ir/photo/96120703258/Iran-Iraq-basketball-world-cup-qualification#2




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire