vendredi 16 juin 2017

Iran - Etats-Unis : nouvel incident dans les eaux du Golfe entre l'US Navy et la marine iranienne.

Selon un communiqué de la 5ème flotte américaine stationnée à Bahreïn, un navire de guerre iranien s'est approché dans la nuit de mardi à mercredi dernier de trois navires de l'US Navy situés dans les eaux du Golfe persique, de manière à les provoquer et tester ainsi leurs réactions.

Lors de cet incident, le navire iranien aurait illuminé avec un projecteur deux des navires américains (le USS Cole ainsi que le USS Bataan) mais il aurait aussi et surtout pointé un laser en direction d'un hélicoptère CH-53E qui les accompagnait. Au final, le navire iranien se serait approché à environ 700 m du USS Bataan. Cette provocation a été qualifiée de "dangereuse" ainsi que de "non professionnelle" par les responsables américains, qui ont souligné le danger que pouvait représenter un aveuglement au laser pour un pilote d'hélicoptère opérant de nuit. 

Ce type d'incident dans les eaux du Golfe n'est cependant pas rare entre Américains et Iraniens. Les deux marines se jaugent en effet régulièrement et ce depuis bien avant l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Il ne faut donc pas y avoir une recrudescence de tensions entre les deux pays.

On se souviendra notamment de la capture de marins américains par la marine iranienne en janvier 2016, juste avant le discours sur l'Etat de l'Union du Président Barack Obama. 


Un mois plus tard, ce "coup d'éclat" de la marine iranienne avait d'ailleurs été au coeur des célébrations de l'anniversaire de la Révolution islamique, avec plusieurs participants déguisés en marins américains capturés, le tout sous la supervision des bassidji. 



Rien que pour l'année 2016, le décompte officiel des militaires américains dénombre pas moins de 35 incidents avec la marine iranienne, décompte qui ne comprend pas les centaines d'autres interactions entre les deux marines qui ne sont pas qualifiées d'incident. 

Voici quelques-uns des cas les plus médiatisés : 

En juillet 2016, un incident impliquant le USS New Orleans ainsi que le USS Stout avec la marine iranienne avait fait grand bruit en raison de la présence à bord du Général Jospeh (Joe) Votel, le commandant du US Central Command qui supervise les forces américaines au Moyen-Orient. 

En août 2016, un autre incident, également qualifié de "dangereux" et "non professionnel" par la marine américaine avait obligé le USS Nitze a tiré une dizaine de fusées éclairantes en direction de quatre vedettes iraniennes qui s'étaient approchées à grande vitesse tout en ignorant ses multiples tentatives de communication radio. Les navires iraniens s'étaient approchées à environ 270 m du USS Nitze. 

Plus récemment encore, en janvier 2017, le USS Mahan tira trois coups de semonce avec son .50 contre plusieurs navires iraniens de type FIAC (Fast Inshore Attack Craft) qui s'approchaient de son bord à grande vitesse.  

Ces dernières années, la marine iranienne a fait preuve d'une volonté (du moins rhétorique) d'améliorer ses capacités opérationnelles, notamment dans le domaine de la capacité de projection de puissance. Cela dit, en dépit de tous les beaux discours, les capacités de Téhéran demeurent bien en-deça de ses ambitions.

Sources : 

- 10 U.S. Sailors in Iranian Custody, CNN, January 13, 2016. 
- Iran Mock U.S. Sailors in Revolution Day Parade, ABC, February 11, 2016. 
- Nine U.S. Navy Personel Disciplined Over Iranian Capture of 10 Sailors, The Guardian, June 30, 2016. 
- Navy Images Shows Iranian Boats in Incident Involving Top U.S. General, The Wall Street Journal, July 12, 2016. 
- Iran Vessels Harassed U.S. Destroyer Near Persian Gulf, Navy Says, The Wall Street Journal, August 24, 2016. 
- U.S. Navy Ship Fires Warning Shots at Iranian Vessels, The Wall Street Journal, January 9, 2017. 
- U.S. Accuses Iranian Naval Vessel in "Unsafe" Strait of Hormuz Encounter, The Wall Street Journal, June 14, 2017. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire