Rechercher sur Chroniques Persanes

mardi 21 mai 2013

Un peu de lecture : Winston Churchill

On ne présente plus Winston Churchill. L'intéressé lui-même serait d'ailleurs fort probablement vexé qu'un tel mal soit encore nécessaire tellement il avait - non pas sans raisons - une haute estime de lui-même. Ne disait-il pas "Nous sommes tous des vers mais je crois que je suis un ver luisant" ? Ou encore "Je suis prêt à rencontrer mon Créateur, mais mon Créateur est-il prêt à l'épreuve de me rencontrer, ceci est une autre histoire".


Personnage historique ayant marqué au-delà de son époque l'histoire du 20ème siècle, Winston Churchill a vécu sa vie comme une aventure, un perpétuel combat, une somme de défis qui n'attendaient que lui. Ses origines sociales aisées lui ont certes donné les moyens d'accéder aux tremplins nécessaires pour se hisser dans la haute société britannique de l'époque mais rien n'aurait été possible sans son tempérament téméraire et sa vivacité d'esprit. Bien plus curieux que l'homme commun, auto-didacte, Winston Churchill était également en perpétuelle recherche de connaissance et au-delà de son talent politique, de sa verve et de sa répartie, il était également un brillant écrivain, puisqu'il reçut la prix Nobel de littérature en 1953 pour l'ensemble de son oeuvre. Au-delà de cette récompense, le lecteur qui prendra la peine de s'aventurer dans l'univers de Sir Winston jugera par lui-même d'un talent on ne peut plus savoureux ; le choix des mots et la syntaxe faisant de son oeuvre un véritable nectar pour les férus de littérature. 

Churchill a pratiquement écrit sur toutes les périodes de sa vie aussi commençons par le commencement. 

Le premier ouvrage conseillé ici n'est autre que l'auto-bibliographie de Winston Churchill consacrée par ce dernier aux premières années de sa vie (de sa naissance en 1874 jusqu'à ses 28 ans en 1902).


Ce livre - l'un de mes préférés je l'avoue - est tout simplement savoureux. Il illustre d'ailleurs à merveille tout le talent narratif de l'auteur qui nous transporte avec lui dans ses aventures, nous faisant vivre avec une réelle empathie l'ensemble de ses émotions qu'elles soient positives ou négatives. Témoin des grands bouleversements de cette époque, Churchill raconte ici sa vision des évènements et la façon dont ces derniers l'ont rapidement emporté dans leur sillage. Très vite, le lecteur oublie qu'il s'agit là d'un ouvrage auto-bibliographique. Le ressenti s'apparente en fait plus aux aventures d'Indiana Jones, Winston Churchill nous emmenant mener bataille au Soudan, au Pakistan, à Cuba et en Afrique du Sud, où son évasion d'une prison Boers demeure l'un des passage les plus cocasse de l'ouvrage. Ce dernier est par ailleurs riche en humour, rare sont les livres à m'avoir autant fait rire. Mais attention, si Sir Winston Churchill use et abuse de l'auto-dérision, c'est parce qu'il est à la fois auteur et acteur ; cette manipulation de l'humour étant en fait bien souvent un faire-valoir envers sa propre personne dont le narcissisme est une constituante à part entière. C'est cela aussi, Winston Churchill, un big fish dont la vie est un ensemble d'histoires aussi incroyables que l'une seule d'entre-elles suffirait largement au commun des mortels. Bref, un ouvrage à lire et relire sans modération. 

Références complètes : Churchill Winston, Mes jeunes années, Paris, Editions Tallandier, 2007, 475 p., ISBN : 978-2-84734-477-6

Le deuxième ouvrage présenté ici se situe, sur le plan chronologique, pratiquement directement à la suite de "Mes jeunes années". Se déroulant en 1907, "Mon voyage en Afrique" relate le voyage  sur le continent noir entreprit à l'automne de cette même année par Winston Churchill - alors tout jeune sous-secrétaire d'Etat aux Colonies - dans le cadre d'une tournée d'inspection au sein des colonies britanniques. 

D'un style différent par rapport à l'ouvrage précédent, l'auteur est ici beaucoup plus descriptif, le texte étant avant tout un carnet de voyage. La taille du livre est d'ailleurs beaucoup moins importante : 195 pages seulement. Si les longues descriptions rendent le rythme narratif quelque peu moins vif, le contenu n'en demeure pas moins intéressant. On y découvre les modes de vie aussi bien des colons que des autochtones, ces derniers étant présentés comme les premiers bénéficiaires de l'apport colonial britannique. Churchill ne tarit pas d'éloges sur les biens fondés de la colonisation qui, loin d'être un jeu à somme nulle, est avant tout pour lui une source de progrès dont les conséquences transparaissent dans le win-win dont profitent à la fois les populations colonisés (via une amélioration de leurs conditions  de vie grâce aux progrès occidentaux) et l'Empire britannique (qui y gagne en prestige et prospérité économique). Au regard de l'histoire, il est fort peu probable que les descendants des populations d'alors partagent aujourd'hui cet avis. Mais ce qui est intéressant, c'est qu'au travers de sa vision Churchill nous permet de prendre la mesure du sentiment de l'homme d'Etat blanc vis-à-vis de la colonisation et de l'idéalisme, voir de la vision messianique, qui l'accompagne dans cette démarche. Au-delà de ces aspects plus politiques, le récit de Churchill nous permet également de découvrir l'Afrique sauvage, plus particulièrement les majestueuses régions de l'Ouganda, avec son cortège d'indigènes hauts en couleurs et toutes les difficultés inhérentes à la conduite d'une importante expédition dans le contexte de l'époque. Les épisodes de chasses, la peur des maladies, les longues marches, la magie du rail et de la vapeur, ... Tout y passe, nous permettant de remonter le temps pour découvrir l'Afrique d'alors ainsi que les espoirs et les projets qu'elle suscitait dans l'imaginaire d'hommes rêvant de parvenir à la dompter. 

Références complètes : Churchill Winston, Mon voyage en Afrique. 1907, Paris, Editions Tallandier, 2010, 195 p., ISBN : 978-2-84734-654-1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire