Rechercher sur Chroniques Persanes

Chargement...

vendredi 6 avril 2012

AGS - Café stratégique : Jeux d'influences en Somalie

Quinzième numéro (déjà) des cafés stratégiques…
Pour l’occasion nous poserons notre regard sur une région méconnue : la Corne de l’Afrique. Roland Marchal, chargée d’études au CNRS/CERI Sciences Po viendra évoquer les jeux d’influences observables en Somalie.



La situation en Somalie se trouve radicalement modifiée depuis quelques mois : les Shebab ont quitté Mogadiscio en août, les Kenyans et les Ethiopiens ont lancé des opérations miliaires au sud et à l’Ouest du pays, la mission de l’Union Africaine (AMISOM) doit être révisée et de nouveaux financements sont nécessaires, etc.
Mais un autre enjeu doit être relevé, celui de la coordination des différents acteurs présents sur place.En effet, la Somalie est un carrefour d’influences. Roland Marchal a montré que c’est l’intervention éthiopienne de 2006 et le soutien américain dans le cadre de la guerre contre le terrorisme, qui ont créé un appel pour des éléments étrangers et le développement du radicalisme. Certes cette tendance existait auparavant mais uniquement au sein d’une frange minoritaire.Depuis d’autres acteurs étatiques imposent leur agenda dans le processus en cours. D’ailleurs, la conférence de Londres en février 2012 avait pour objectif de coordonner tous ces acteurs. Le 12 avril, nous demanderons à Roland Marchal de nous éclairer sur le rôle joué actuellement par : la Turquie qui fut la première à réouvrir son ambassade à Mogadiscio en 2011, mais aussi le Qatar, l’Iran, l’Arabie Saoudite, etc. Quelle est la politique de ces acteurs en Somalie ? Pensent-ils vraiment que processus en cours en Somalie est guidé par l’UA et l’IGAD et donc suivent les agendas des Occidentaux et des Ethiopiens ? Se montrent-ils plus efficaces que les Occidentaux justement (Etats-Unis et Européens) ? Quelle coordination possible avec ces derniers ?Pour répondre à ces questions et débattre avec Roland Marchal rendez-vous le jeudi 12 avril 2012 de 19h à 21h (entrée libre), Café Le Concorde, métro Assemblée nationale, 239, boulevard Saint-Germain 75007 Paris

2 commentaires:

  1. C'est vraiment dommage la situation de l'Afrique, tous ces conflits, tous ces misères. On devrait les laisser tranquille maintenant !

    RépondreSupprimer
  2. Il y a numériquement aujourd'hui plus de conflits en Asie que sur le continent africain...

    RépondreSupprimer