samedi 19 mars 2011

L'Iran, le nucléaire et le Japon bis : un peu d'humour :-)

Un petit complément humoristique à mon billet intitulé "L'Iran, le nucléaire et le Japon" que m'a envoyé un ami. Pour ma part, ça m'a fait beaucoup rire :-) ... 


6 commentaires:

  1. (Part 1)
    Bonjour,
    je me permet de réagir à vos récents posts concernant la république islamique d'Iran. Je me présente je m'appelle Mustapha, je vis à Oran en Algérie. Je lis de temps à autres vos posts et je trouve que parfois on peut y trouver des informations interressantes si on sait faire le tri entre informations objectifs et propagandes, idées préconçues et autres stéreotype si carractéristiques lorsqu'on lit un intellectuel européen.

    Je me permet de réagir sur ce que vous dîtes, déjà vous rappeler ce que vous connaissez sans doute bien, l'histoire de la civilisation perse, il n'est pas utile de mentionner la cité de Suse qui brillait des milles feux alors que la Belgitude à l'époque était loin d'être néé, la Germanie, la Grande Bretagne n'étaient en ce temps là que de vastes forêts. Pendant que les rois Achéménides régnaient sur un empire, des routes, des palais, des oeuvres d'art, en Belgique comme en Germanie, en Grande Bretagne des hommes primitifs vivaient dans des conditions misérables et se battaient qui pour avoir un troupeau de sangliers, une clairière, un village lacustre plus poissoneux. Vous allez voir où je vais en venir plus loin.

    Nous vivons une des périodes les plus obscurantistes qui n'aît jamais éxisté dans l'histoire, où l'empire US domine sans partage, tue, pille, s'approprie des richesses qui ne sont pas les siennes. Vous êtes militaire ? Vous connaissez sans aucun doute la nouvelle doctrime de l'US Army qui lui permetra d'utiliser des armes nucléaires tactiques y compris contre un pays n'en possedant pas. Rien que cette menace suffit à tétaniser, d'autant plus que si vous avez l'arme nucléaire, comme la Corée du Nord, la France, Israèl -pays dont vous vous gardez bien d'évoquer- Russie, Chine, etc...votre pays est sanctuarisé, un peu comme...le Pakistan.

    Le fonctionnement de cet empire immonde qui draine sans limite les richesses de cette planete est trés simple, il fallait y penser. La triptyque : US Army-Dollar-Hollywood (pour la propagande). Interressons nous au volet economique, en fait l'empire a été trés malin-je ne sais pas si vous étudiez ça à l'école militaire- il a permis de piller cette planete à moindre frais, comme aucun empire ne l'a fait avant lui. La technique consistait à faire en sorte d'installer des potentats locaux, des dictateurs, tyrans, sans fois ni lois, -c'est le cas des mafieux oligarques qui qui pullulent dans le monde arabe du Maroc, à l'Irak, au Yemen-. Aprés les pseudos indépendances, obtenus au prix du sang -ce fut le cas pour l'Algérie - le deal était le suivant, l'empire partageait le pillage des richesses avec les potentats locaux en s'accordant sur la suprématie du Dollar ainsi le deal -où pourcentage- dépendait des endroits, des richesses, et des circonstances. Le pillage était encore plus subtile, puisque le secret c'était le dollar -monnaie sans valeur, grace au mythe du dollar flotant-...il fallait y penser, toutes vos richesses contre du putain de papier qui ne vaut rien, tout au moins ce que les malfrats de Wall Streeet décident. Alors qui s'étonnera que les populations sont en situation de malnutrion, on a un vampire qui vous siphonne tout, et qui vous laisse que des miettes.
    En ce qui concerne les bases US, elles étaient là pour protéger les régimes où potentats contre leur population, les surveiller, et parfois les menacer voir les punir, comme le cas celèbre du Gal. Noriega.

    RépondreSupprimer
  2. (Part 2)
    Les perses ayant toujours eu une longueur d'avance -sans doute le génie perse- sur l'ensemble du monde arabe, les iraniens ont chassé le Shah qui était un maillon essentiel de la politique US dans la région, et donc une composante active de l'empire. Vous comprenez pourquoi que cette révolution a été diabolisée, elle représente le danger mortel pour l'empire. Tout a été tenté pour renverser le régime, et tout a échoué, cette révolution restera dans l'histoire comme une des plus abouties, et surtout une solidité à toute épreuve -ne vous en déplaise cher monsieur-. La révolution bolchévique a été balayée par les vents de l'histoire, mais la révolution iranienne inspirent à présent le monde arabe, qui est entrain de donner l'ultime coup de boutoir à cet empire immonde. La religion a été en quelque sorte une directive, une référence pour ce qui est de la révolution, elle ne fut en aucun cas une boucherie comme ce qu'ont fait les bolchéviques. On verra sans doute dans le futur d'autres populations s'inspirer de la révolution iranienne.

    Alors question pourquoi cette obssession sur le nucléaire iranien en particulier ?
    Si on refait un plongeon dans l'histoire, lorsque Mossadegh avait tenté de nationaliser le petrole en 1950 . A l'époque il pensait aussi que l'Iran doit se moderniser via le pétrole, en ces temps là, il était tout aussi diabolisé que méprisé, et malheureusement on connait la suite. En gros les européens ne croyaient pas qu'un perse soit capable de faire fonctionner des rafineries. Le perse a des limites intellectuel inhérent à son environnement, en résumé un sous-homme. Aujourd'hui, cinquante où soixante ans plus tard, rien n'a changé, sous pretexte de "régime fous des mollah" se cache un sentiment de dédain, de mépris, voir d'une extreme jalousie. Gageons que si on avait un régime genre nationaliste, le dédain, le mépris, et l'arrogance occidentale serait la même. L'occident ne peut tolérer des sous hommes capable de concevoir une centrale, un avion, combien même si ces gens déscendent d'une brillante civilisation. Et vous noterez que ce mépris ne vient pas de ce qu'on appelle courrament l'extreme droite, loin s'en faut, d'ailleurs si M LePen a toujours exprimé une certaine compréhension vis à vis des progrès réalisés par l'Iran, mais ce mépris vient en particuliers des pourritures de la gôche caviar. Ex-trotskistes d'hier qui voulaient changeaient le monde, et aujourd'hui Likudniks quelle évolution!.
    Les grandes puissances mondiales ne veulent tout simplement pas que les pays du tiers monde accédent à la seconde et vraie décolonisation : L'indépendance technologique vis à vis de l'occident.

    RépondreSupprimer
  3. (Part 3)
    Les iraniens ont raison, pour la bonne et simple raison : le pétrole et gaz sont en déclin, comment fournir de l'énergie à sa population dans vingt ans ? Le role du pouvoir, et des politiques c'est d'anticiper les problèmes, et de trouver une solution. Ce qui est bien entendu contraire au volonté de l'empire. Alors pour en revenir à vos arguments fallacieux sur les prétendus problèmes dus à la position de l'Iran sur des failles sismiques, pensez vous que les non européens ont un gène en moins, eux qui ont bati Suse, Babylone, etc... ? Pourquoi ne pas tenir ce genre de discours sur la position des centrales nucléaires US elles situées sur une vraie faille sismique, -San Andrea-. Que dire de la doctrime US d'utiliser des armes nucléaires tactiques ? Là où est passée l'US Army en général c'est des civils qui meurent par millions, des millions de sans-abris, des millions d'estropiés, meurtries, ressources pillées, natures détruites via l'uranium appauvrie, l'agent orange etc...toutefois pour edulcorer tout ça...heureusement qu'il y a Hollywood, la troisième composante de l'empire.

    Bien à vous.

    PS: Désolé pour la longueur du message, écrits hier mais posté aujourd'hui. Pas eu le temps de relire

    RépondreSupprimer
  4. Cher Monsieur,

    Je vous remercie pour vos commentaires. Aussi, bien que je ne partage pas vos l'ensemble des opinions, je les respecte dans la mesure où vous les exprimez avec respect, ce qui est votre cas. Vous me semblez être plutôt de nature anti-américaine, ce qui n'est pas mon état d'esprit, mais ce n'est pas pour autant que je sois pro-américain.

    Si vous vous intéressez à l'histoire de l'Iran, je recommande deux excellents ouvrages dont le premier est écrit par un iranien :

    Katouzian Homa, "The Persians. Ancient, Medieval and Modern Iran", Yale University Press, 2010, 452 p.

    Axworthy M., "Iran : Empire of the Mind. A History from Zoroaster to the Present Day", Penguin Books, 2007, 333 p.

    Enfin, je pense que ces lectures seraient également susceptibles de vous intéresser et constitueraient un complément d'informations à votre réflexion :

    Ziegler J., "La haine de l'Occident", Albin Michel, 2008, 300 p.

    Frachon A., Vernet D., "L'Amérique des néo-conservateurs. L'illusion messianique", Perrin, 2010, 260 p.

    Cole Juan, "Engaging the Muslim World", Palgrave Macmillan, 2009, 282 p.

    J'ajouterai également deux excellent ouvrages, le premier traitant de l'histoire du monde arabe et le second de la société iranienne contemporaine :

    Hourani Albert, "A History of the Arabs Peoples", Faber and Faber, 566 p.

    Dabashi Hamid, "Iran. A People Interrupted", The New Press, 325 p.

    Enfin, j'insiste sur le fait que je ne considère en rien le peuple iranien (ni aucun peuple d'ailleurs...) comme étant inférieur à un autre et que je ne fais en aucun cas de la propagande. Vous remarquerez d'ailleurs que je parle "des Occidentaux" à la troisième personne. De plus, un point où je vous rejoints, c'est en ce qui concerne la centrale de la faille de San Andreas. Cependant, je ne pense pas que les failles situées en Iran soient moins réelles et de ce fait, le danger est quant à lui également réel selon moi.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  5. ''Vous connaissez sans aucun doute la nouvelle doctrime de l'US Army qui lui permetra d'utiliser des armes nucléaires tactiques y compris contre un pays n'en possedant pas ?''

    Il ne s'agissait que d'une option qui à était rejeté depuis quelques années avant même l'arrivée de l'administration Obama qui à repoussé un peu plus la barre d'emploi pour l'arme nucléaire mais la Russie (d'ailleurs, comme d'autres États nucléaires, sauf la Chine) admet l'éventualité de l'emploi de ces armes en premier. La Russie peut y recourir, si sa sécurité est menacée en cas d'attaque, tant nucléaire que conventionnelle, lancée contre le pays - face à la formidable masse humaine Chinoise et ayant une démographie en berne, on peut comprendre ce raisonnement -.

    Pour en revenir aux risques sismiques en Iran, lorsqu'un séisme d'une magnitude 6,5 à frappé Bam en 2003, des Iraniens ont alors dit que si s'était Téhéran qui avait était touché, le bilan aurait cataclysmique, une personne ayant même avancé le million de morts....

    Je ne suis pas d'accord avec la phrase suivante : ''Nous vivons une des périodes les plus obscurantistes qui n'aît jamais éxisté dans l'histoire, où l'empire US domine sans partage, tue, pille, s'approprie des richesses qui ne sont pas les siennes.'' Cela montre que l'Histoire n'est pas assez étudié aujourd'hui et que l'on oublie facilement les grands drames qui ont émaillé l'humanité. ''La décennie 2001-2010 est la moins violente depuis 1840'' au niveau mortalité suite aux conflits - lisez l'article avec ce titre et nous arrivons ''Vers la fin des guerres'' (article parue en 2009), du moins des grandes opposant bloc contre bloc avec ses millions de morts, la croissance à tiré des centaines de millions de gens de la misére; l'espérance de vie augmente à travers le globe, la République Dominicaine par exemple ou celle ci était dans les années 1950 de 45 ans pour les hommes est passé à 67 ans dans les années 2000. Nous sommes 7 milliards d'humains sur Terre et la famine ne frappent plus qu'un septieme de la planéte comme 1/3 au début des années 1960. Certes le monde n'est pas parfait, mais franchement, dire que l'on vit dans des temps barbares est risible.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour et merci pour vos différents commentaires :-)
    à Vincent
    Je ne suis pas anti americain, ça n'a pas de sens, mais contre la politique impériale qui est décidée à Washington, et New York.
    à Fredéric
    C'est sûr qu'entre vivre 30 km de Tombouchtou, du Caire, d'Oran, voir de Bombay, Banckok on a pas les mêmes impressions qu'à Cahors, Leeds, Namur, Indianapolis. Cependant la déferlante crisique arrive en trombe, et elle va remettre les idées en place.


    Bien à vous

    RépondreSupprimer