vendredi 9 juillet 2010

Un diplomate arabe préconise ouvertement l'usage de la force contre l'Iran en cas d'échec des sanctions


Mercredi dernier, Youssef Al Otaiba, l'ambassadeur des Emirats arabes unis aux Etats-Unis, a publiquement prôné l'usage de la force militaire pour régler la question du nucléaire iranien, rapporte le Washington Times.

Le diplomate a ainsi préconisé l'usage de la force militaire en cas d'inefficacité des sanctions économiques, tout en comprenant que l'emploi de la force contre un Etat islamique, d'autant plus le plus proche voisin et partenaire commercial des les Emirats arabes unis, aurait de lourdes conséquences économiques (le chiffre d'affaires du commerce entre les deux pays se montant à 12 mds USD) et provoquerait des protestations massives dans le monde musulman.

"Mais si vous me demandez si je veux vivre aux côtés d'un Iran nucléaire, je répondrai que nous ne pourrons pas coexister avec une telle puissance atomique. Nous sommes prêts à payer ce prix pour garantir la sécurité des Emirats", a expliqué M.Al Otaiba.

Dans un entretien accordé à Jeffrey Goldberg, correspondant de la revue américaine Atlantic, l'ambassadeur émirati a également averti que si l'administration du président Barack Obama ne parvenait pas à arrêter l'Iran, de nombreux pays arabes dans la région se détourneraient de Washington pour se rapprocher avec Téhéran.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire