Rechercher sur Chroniques Persanes

mardi 23 mars 2010

L'Iran va accueillir une conférence sur le désarmement nucléaire en avril

Un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé mercredi que l'Iran accueillera une conférence sur le désarmement nucléaire en avril à Téhéran.
"Une conférence sur le désarmement nucléaire et les armes de destruction massive baptisée 'L'Energie nucléaire pour tous, les Armes nucléaires pour personne" devrait se tenir du 17 au 18 avril à Téhéran," a affirmé Ramin Mehman-Parast.
La conférence explorera les moyens pour atteindre l'objectif d'un monde sans armes nucléaires ainsi que les méthodes de supervision, a expliqué Mehman-Parast.
D'éminentes figures politiques et scientifiques issues de différents pays prendront part à la conférence, a-t-il ajouté.
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé en décembre dernier à un désarmement nucléaire des Etats-Unis et d'Israël, estimant que les Etats-Unis, qui comptent 8000 ogives nucléaires et Israël, qui dispose d' environ 400 ogives atomiques, devraient être désarmés, selon l'agence de presse sémi-officielle Fars.
L'Iran rejette les allégations des Etats-Unis et ses alliés occidentaux soutenant que Téhéran fabrique des bombes nucléaires.
Si les déclarations iraniennes appelant à un monde dénucléarisé tout comme les attaques contre les arsenaux américains et israéliens sont récurrentes, il s'agit cependant là de la première fois que le régime des Mollahs organise une conférence sur le désarmement nucléaire sur son territoire. Par ces manœuvres, Téhéran cherche à se poser en défenseur d'un nouvel ordre mondial opposé à "l'hégémon américain". Téhéran cherche également à jouer la carte de la victimisation afin de dénoncer le régime de "deux poids deux mesures" dont il prétend être victime en rapport à son programme nucléaire controversé.
Il est également probable que cette conférence ait vu le jour en réaction à l'exclusion de l'Iran de la conférence de Paris sur le nucléaire civil des 8 et 9 mars derniers.
Ce qui est en tout cas certains, c'est que dans l'hypothèse où le régime des Mollahs chercherait bien à se doter d'une capacité nucléaire militaire, il ne manquerait pas d'une certaine dose d'hypocrisie...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire