samedi 13 mars 2010

Le soutien iranien aux talibans afghans est "assez limité", selon Robert Gates

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a minimisé jeudi 11 mars l'influence de l'Iran en Afghanistan, mais la guerre des mots a encore connu l'escalade, le président iranien promettant aux Américains que les peuples de la région leur "couperaient les mains hors du pétrole du Golfe persique".
En visite sur une base militaire des Emirats arabes unis où les avions opérant en Afghanistan peuvent se ravitailler, Robert Gates a estimé que le soutien iranien aux talibans en Afghanistan était "assez limité" pour le moment.
"A ce stade, le niveau de leur effort n'est pas un problème majeur pour nous", a-t-il ajouté, disant: "j'essayais juste de tenter d'exprimer l'espoir que ça ne devienne pas pire".
Mercredi en Arabie Saoudite, Gates avait demandé aux dirigeants de Riyad de les aider à récolter le soutien le plus ample possible pour des mesures de rétorsion économiques contre Téhéran.
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a répondu jeudi, en déclarant: "la nation iranienne ne permettra pas à la puissance mondiale de corrompre et de créer le chaos dans le Golfe persique".
"Vous avez tort si vous pensez que vous serez en mesure de dominer le pétrole d'Irak et du Golfe persique via un déploiement de forces militaires", a-t-il ajouté. "Les jeunes de la région vous couperons les mains hors du pétrole du Golfe persique".
"Les Pakistanais, les Afghans, les Etats du Golfe persique devraient être vigilants", a-t-il mis en garde, lors d'un discours dans le port de Bandar Abbas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire