Rechercher sur Chroniques Persanes

dimanche 21 mars 2010

Le clan Ben Laden "bien traîté" en Iran

Un des fils d'Oussama Ben Laden a rejeté aujourd'hui les accusations de la branche d'Al-Qaïda au Maghreb selon lesquelles l'Iran retenait des membres de sa famille à Téhéran, l'appelant à se garder d'intervenir dans ses affaires. Omar, quatrième fils du chef d'Al-Qaïda, a également confirmé que sa soeur Imane ainsi que leur mère, Najwa al-Ghanem, avaient été autorisées à quitter l'Iran et se trouvaient à Damas.
"Nous confirmons qu'Imane a quitté l'Iran avec sa mère il y a trois jours", a dit Omar à l'AFP au téléphone depuis la Grande-Bretagne. Vendredi, le quotidien panarabe Asharq al-Awsat avait affirmé qu'Imane (17 ans) était arrivée jeudi à Damas accompagnée de sa mère, la première épouse d'Oussama ben Laden. Imane a pu quitter le territoire iranien grâce à l'intervention des services diplomatiques saoudiens. En janvier, elle s'était réfugiée à l'ambassade saoudienne à Téhéran après avoir échappé à la vigilance de ses gardes iraniens, selon le journal.
Fin décembre, Asharq Al-Awsat avait indiqué que 18 membres de la famille ben Laden, dont la trace avait été perdue depuis les attaques du 11-Septembre, vivaient en résidence surveillée en Iran. Selon Omar ben Laden, si 16 membres de sa famille se trouvent toujours en Iran, c'est parce qu'aucun autre pays n'est prêt à les accepter.
Il a en outre rejeté les accusations contre l'Iran de son demi-frère Khaled et d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui avait appelé jeudi Téhéran à libérer ses proches. A la mi-mars, Khaled ben Laden avait demandé au guide suprême iranien d'intervenir pour libérer les membres de sa famille, selon lui en résidence surveillée à Téhéran. Omar a affirmé à l'adresse de l'Aqmi: "En tant que fils de votre leader, je vous dis que cette affaire est mienne. (...) J'ai la totale responsabilité de mes frères et soeurs, où qu'ils soient". "Mes frères et soeurs ont été bien traités. Ils me l'ont dit eux-mêmes", a-t-il assuré, soulignant que Téhéran avait "tenu sa promesse" d'autoriser sa plus jeune soeur à partir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire