mardi 16 février 2010

Quand le régime des Mollahs se met au rap...

Je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ce post du blog de Armin Arefi (journaliste français - Le Monde - et auteur de l'excellent Dentelles et tchadors : la vie dans l'Iran des Mollahs). On peut y voir un clip vidéo mettant en scène des images des célébrations de jeudi dernier (pour rappel, le 11 février est la date anniversaire de la victoire de la révolution islamique), le tout sur un air de rap (paradoxalement très proche dans son style du rap américain) réalisé par un groupe iranien et ce, à la demande du régime.
Juger plutôt :

http://www.youtube.com/watch?v=HbYqckFvUJI&feature=player_embedded

Pour les paroles :

La République islamique d’Iran
Ici c’est l’Iran
Le berceau de la civilisation (L’Iran a plus de 5 000 ans d’histoire)
Au centre de l’attention internationale
Toujours au sommet le drapeau de cette terre
Qui a beaucoup de fidèles prêts à se sacrifier
Maintenant qu’est arrivé le moment de s’émanciper
A cheval avec l’envie de tuer
Certains sont arrivés au nom du peuple ( Moussavi et Karoubi, les leaders de l’opposition)
Dans l’Iran berceau de la civilisation
Nous Iraniens sentons l’odeur de l’insurrection
C’est le moment de l’action ne réfléchis pas (Ils s’adressent à leurs partisans)
Le début de la rébellion avec le code de la fraude (référence aux accusation de fraude présidentielle massive soutenues par l’opposition)
Une bande d’ignorants sous l’emprise d’hallucinations
La sédition est désormais main dans la main
La chemise d’Ousman est devenue la couleur verte (couleur de l’opposant Moussavi, devenue couleur de l’opposition et même de la contestation dans son ensemble. La chemise d’Osman est une référence à l’Imam Ali, qui a été accusé d’avoir tué le calife Osman. A la mort de ce dernier, sa chemise ensanglantée a été brandie dans la rue pour mieux désigner Ali comme coupable, alors qu’elle ne servait que de prétexte pour l’accabler. Cela signifie ainsi que la couleur verte est devenue un prétexte que certains souhaitent exagérer pour accabler le Régime)
L’armée des mécréants est devenue la vague verte (nom donné à la vague d’opposants vêtus de vert durant les manifestations)
Avec pour supporters les Sionistes, que c’est moche ! (pour les dirigeants iraniens : Sionistes = Israël)
Leur démocratie ? Faire sauter les banques (référence à la demande principale du mouvement “vert”. Ils accusent les opposants d’être des émeutiers alors que l’une des bases du mouvement vert est son caractère pacifique)
Leur religion ? Le heavy métal et le punk (Ils les accusent d’être trop occidentalisés. Ces deux modes font fureur chez les jeunes Iraniens)
Ils mettent le feu à nos bien publiques (Ils accusent les manifestants d’être des émeutiers)
Ils se mettent à danser lors de l’Ashoura (cérémonie religieuse chiite de fin décembre que l’opposition a détournée en journée de contestation pour avoir la possibilité de manifester sans risquer sa vie : il y a tout de même eu huit morts)
La main enchaînée à l’Est et à l’Ouest (selon eux, le mouvement est instrumentalisé par l’Occident)
Ils publient des communiqués pour la violence (référence aux communiqués des leaders de l’opposition Moussavi et Karoubi diffusés sur leur site, leurs seuls moyens d’expression, qui au contraire appellent à des manifestations pacifiques pour ne pas faire le jeu du gouvernement)
Les martyrs de ces événements sentent l’argent (ils ont tout de même annoncé que la jeune Neda dont la mort atroce a été filmée en direct par téléphone portable, avait été payé par la CIA pour orchestrer sa mort)
Leurs mains sentent le sang

Refrain:

Ah! Ah ! Tous d’une seule voix
Vous les riches que voulez-vous de notre âme? (Pour eux, les membres de l’opposition sont tous des riches, et donc une minorité)
Iranien sens-tu l’odeur de l’insurrection?
C’est le moment de l’action ne réfléchis pas
Ah! Ah ! Tous d’une seule voix
Vous les riches que voulez-vous de notre âme?
Iranien sens-tu l’odeur de l’insurrection?
C’est le moment de l’action ne réfléchis pas

Second couplet:

Eux dehors avec leurs petits cerveaux
Avec un stylo vert et un effaceur (il y a une pénurie en stylos verts en Iran, du fait de la désobéissance civile généralisée)
Ils écrivent derrière la porte des toilettes publiques (beaucoup d’opposants sont devenus malgré eux adeptes de la désobéissance civile, en écrivant des slogans hostiles au gouvernement et même au Régime, sur les murs, toilettes, et billets de banque)
Ou dans le métro à l’arrêt (on a vu beaucoup de manifestants contraints à protester dans le métro)
Vous riches iraniens qui habitez Londres (référence à plusieurs personnalités politiques iraniennes réfugiées à l’étranger, qui apportent des conseils au mouvement vert à travers les chaînes satellitaires, et agiraient, selon Téhéran, pour le compte des Anglais)
Vous qui souhaitez vous prosterner avec nous devant l’Occident (toujours référence à l’impérialisme et à l’ingérence occidental)
C’est pour toi que tous ces gens sont morts (technique des dirigeants iraniens qui consiste non pas à blâmer les miliciens et forces de l’ordre pour avoir tué les manifestants, mais les leaders de l’opposition pour les avoir encouragés à descendre dans la rue)
Tout l’Iran est devenu Velenjak et Jordan ? (Deux quartiers huppés du nord de Téhéran. Pour eux, l’opposition reste cantonnée aux quartiers riches du nord de Téhéran, et sûrement pas à tout l’Iran. Il a été prouvé, avec de nombreuses manifestations dans le sud de la capitale, mais aussi dans de nombreuses provinces, que c’était faux)
40 millions de voix éternelles (le nombre d’Iraniens qui ont participé à la présidentielle, 63% des voix officiellement pour Ahmadinejad)
Sont la réponse du peuple aux ennemis (Opposants et Etranger)
Que les malveillants comprennent qu’aujourd’hui c’est le 22 bahman (11 février, anniversaire de la Révolution islamique: ils les invitent à regarder le cortège officiel des partisans rassemblé place Azadi (liberté). En plus des vrais partisans, encouragés à se déplacer, beaucoup de manifestants ont été ramenés en bus de province et se sont vus offrir repas et boissons gratuites dans une atmosphère de carnaval)
Qu’ils admirent en tous l’amour de notre nation
Notre peuple tout entier est présent
Et va très vite dévisager
L’ennemi détestable (opposition et Etranger)
Elle restera pour l’éternité
La République islamique d’Iran

Refrain

Solo instrumental
Fin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire