Rechercher sur Chroniques Persanes

mardi 23 février 2010

Le général "Mike" Mullan réitère sa position sur d'éventuelles frappes contre l'Iran


Le chef d'état-major interarmées américain, l'amiral Michael Mullen, a affirmé lundi qu'une frappe militaire contre l'Iran ne serait pas "décisive" pour contrer le programme nucléaire de la République islamique.
"Aucune frappe, quelle que soit son efficacité, ne serait décisive à elle seule", a dit l'amiral Mullen au cours d'une conférence de presse. Le chef d'état-major interarmées a plaidé pour le recours à des pressions diplomatiques et économiques envers Téhéran.
Le général avait déjà adopté cette opinion à l'occasion de la remise de son bilan annuel des priorités militaires des Etats-Unis, en janvier dernier. Il avait en outre mentionnée qu'une frappe militaire contre la république islamique aurait des conséquences déstabilisatrices pour l'ensemble de la région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire