Rechercher sur Chroniques Persanes

mardi 26 janvier 2010

Vous avez dit Golfe ?

La dénomination du Golfe a toujours été un sujet de discorde entre l'Iran et ses voisins arabes. Les vocables utilisés par chacun reflètent les rivalités géopolitiques pour le leadership régional, lequel est aujourd'hui disputé entre l'Arabie saoudite et la république islamique : Golfe Arabique pour les uns, Golfe Persique pour les autres, ou encore Golfe Arabo-persique pour l' observateur désireux de rester "neutre". Les communiqués officiels sur ce sujet fusent régulièrement à Ryad comme à Téhéran. On ne dénombre plus les interventions du ministère iranien des affaires étrangères qui rappelle que "Le Golfe est persique et restera toujours persique.". Faut-il encore préciser que le Golfe Arabo-persique débouche sur le Golfe d'Oman via le détroit d'Ormuz par lequel transite (chiffre de 2007) environ 47% du pétrole exporté dans le monde ? C'est dire si cette rivalité des dénominations marque en fait une lutte d'influence dans l'une des régions les plus stratégiques au monde. L'anecdote qui suit illustre parfaitement ce sujet qui fâche et démontre avec brio le débordement que peut avoir la politique sur le monde du sport.
La Fédération de la solidarité islamique (ISF), basée en Arabie saoudite, a en effet annulé ce dimanche 17 janvier les Jeux islamiques prévus en avril 2010 en Iran. A l'origine de cette annulation se trouve l'utilisation de l'expression "Golfe Persique" par Téhéran dans le cadre de cette compétition, notamment sur les médailles. Cette initiative unilatérale a considérablement crispé le président du comité olympique saoudien, le Prince Sultan ben Fahd. Suite à une réunion d'urgence de l'ISF, la décision a été prise d'annuler les Jeux islamiques, sous prétexte que l'Iran n'a pas respecté l'esprit de la solidarité islamique. Pas moins de 38 nations avaient fait part de leur intention de participer à la compétition, et une invitation avait été lancée au président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge. Les premiers Jeux islamiques avaient eu lieu en 2005 à Jeddah (Arabie saoudite). L'édition iranienne, initialement prévue en octobre 2009, avait été reportée à avril en raison des craintes de propagation de la grippe A et du contentieux déjà existant sur le recours à l'expression "Golfe Persique".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire